Pays :

Géorgie

Thème :

Géorgie - Colchide - Plus qu'une Légende

L'objectif de l'exposition :

Flore aborigène de la Géorgie occidentale

Contenu de l'exposition :

Les arbres et les arbustes à feuilles caduques et des conifères seront présentés en principe zonal, ainsi qu'un bassin décoratif, un chemin artificiel et des éléments ethnographiques.

Activités :

Fournir des informations sur l'écosystème Colchide à l'exposition.

Contexte :

Réserve forestière de Colchide au Jardin botanique de Batoumi

Une forêt Colchide typique est la première étape de la végétation forestière. Ses frontières verticales naturelles le long du tronçon de la zone littorale 15-25 m à 500 m au-dessus du niveau de la mer.

À l'heure actuelle la forêt Colchide à environ 200 à 250 m au-dessus du niveau de la mer est principalement boisée et préservée uniquement dans les fragments ici et là. L'on peut mieux voir la forêt Colchide sous sa forme inchangée et primaire dans les réserves situées dans le département de la Transcaucasie Humide subtropicale du Jardin botanique de Batoumi.

Le du climat subtropical chaud et humide préconditionne la richesse et la diversité de la végétation forestière Colchide. C'est ici que nous pouvons voir la majorité des plantes ligneuses relictuelles anciennes réparties dans l'Adjarie. Le sous-bois est riche en buissons à feuilles persistantes et en lianes. Il existe aussi de nombreux vestiges de la période tertiaire dans la couche herbacée. Par conséquent, la forêt Colchide est parfois appelée le musée vivant de la flore ancienne.  

La forêt feuillue mixte de Colchide est représentée par des espèces de feuillus et de conifères. Le cercle haute et relativement peu profonde se compose principalement de hêtre de l'Orient (Fagus orientalis), de tilleul caucasien (Tilia caucasica), de châtaigne (Castanea sativa), d'aulne (Alnus barbata) et de charme caucasien (Carpinus caucasica). Les espèces relictes sont également trouvées en simple : papillons (Pterocarya pterocarpa), ormes (Ulmus glabra), ifs (Taxus baccata), kakis caucasien (Diospyros lotus), fids (Ficus carica), cerise amère (Cerasus avium) qui enrichissent la forêt Colchide. Par conséquent, la forêt Colchide est considérée comme un groupement poly-dominant où diverses espèces d'arbres à feuilles caduques prédominent.

Le sous-bois de la forêt de Colchide est la couche la plus épaisse et la plus persistantes représentée par des arbustes et des buissons : (Rhododendron ponticum), laurier-cerise (Laurocerasus officinalis), houx (Ilex colchica), buis (Buxus colchica) et rarement (Phillyrea medwedewii) qui sont souvent représentées sous des formes ressemblant aux arbres que l'on retrouve seulement le long de la côte Adjarie. Des espèces à feuilles caduques suivantes sont célèbres dans cette couche : rhododendrons (Rhododendron luteum), myrtille (Vaccinium arctostaphylos), et guelder rose (Viburnum opulus), plus rarement les fusains (Euonymus leiophylla). En dessous de cette couche se trouvent Daphne pontica et Ruscus colchicus.

Lianes, lierre de Colchide (Hedera colchica), salsepareille (Smilax excelsa) et l'abondance de fougères donnent la à forêt de Colchide, un look spécial qui apporte une ressemblance avec les forêts tropicales.